03 juin 2006

Barth, Under The Trampoline (2006)

barth

Ceux qui le comparent à Beck n’ont pas forcément tort. Délires bricolo, humour quatorzième degré, arrangements percutants (« The Last Wig »), chansons pop sucrées, la musique de Barth rassemble tous les ingrédients pour assouvir l’appétit du fan de pop anglaise. Pas très loin de Supergrass sur la valse « Miss Glacee », on tombe littéralement amoureux de ce « Guerre Du Plomb A Bourg-Fidele » qui ajoute le rythme qu’il faut, pile poil au bon moment après la douche psyché lactée de « Coralie, Donne Les Cigarettes A Papa » (palme d’or du meilleur titre de chanson) et le très Beatles « Royal Charter ». Avec cette flopée de luxueuses références, il manque plus que la touche perso. Justement, Barth le moustachu, déglingo mais intelligent, a su parfaitement se créer son univers tout en piochant à droite et à gauche. Alors que la pop semble être de rigueur jusqu’à la douzième plage, « Cookie » vient insuffler un air tout droit sorti de Jamaïque. Relax, on se remet à peine de ce voyage reggæ que « I Got You In My Dream » nous embarque une nouvelle fois sur le paquebot Midnite Vultures cher à Monsieur Beck Hansen. Bref, si il y a un conseil à prodiguer pour se réchauffer en ce début de mois de juin (oui, on croit rêver), c’est « Under The Trampoline », déclaré source de chaleur.

Posté par Nicklord à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Barth, Under The Trampoline (2006)

Nouveau commentaire