19 juin 2006

Ampop, My Delusions (2006)

ampop

Bjork a ouvert la voie il y a plus de dix ans et depuis, l’Islande nous réserve de belles surprises discographiques. On a connu Bang Gang, Sigur Ros, Mum et voilà qu’en 2006, Ampop, trio fortement plébiscité à Reykjavik, sort au grand jour et se positionne directement entre un disque de Travis et un disque de Coldplay. A priori, tout est là pour ravir l’amateur de mélodies épurées, de chansons romantiques et de pop passionnée. Pas de chichis, ni de crises d’exubérance, Ampop contourne le cliché Keane mais s’empare du bon filon Travis époque « The Invisible Man » : « Clown », évoquant errance et misère du clown… Pourquoi pas ? Pourquoi ne pas se glisser dans le monde d’Ampop ? Bien sûr, on ne s’envole pas vers des terres inconnues et on s’attend plus ou moins à emprunter quelques sentiers battus comme ce « Youth » où la voix s’emballe sur les refrains gorgés de guitares spatiales. Sur « Ordinary World », en trois minutes chrono, Ampop parvient à nous extirper du presque attendu et nous la fait Rufus Wainwright sur un refrain cabaret sauvage qui parvient à désinhiber le mélange romantico emphatique. Disque à passer en boucle pour certains ou destiné à alimenter un débat d’école. Allez, chacun répond à la question suivante : Colplay ou Travis ?

Posté par Nicklord à 10:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Ampop, My Delusions (2006)

Nouveau commentaire